Histoire et évolution des montres Cartier, d’hier à aujourd’hui

montre luxe, santos de Cartier
Accueil » Montres Cartier » Histoire et évolution des montres Cartier, d’hier à aujourd’hui

Plus d’un Siècle d’Excellence en Horlogerie et Joaillerie pour Cartier

De la Boutique Parisienne aux Podiums Internationaux

L’histoire de la marque de luxe débute en 1847 lorsque Louis-François reprend l’atelier de bijouterie de son maître artisan Adolphe Picard à Paris. Dès ses débuts, la maison se forge une réputation d’excellence et de savoir-faire, attirant l’attention de la noblesse. En 1856, la princesse Mathilde, nièce de Napoléon, effectue un premier achat, suivie en 1859 par l’impératrice Eugénie. présente les premières montres-bracelets serties pour dames en 1888, consolidant ainsi sa position de maison de joaillerie d’exception.

Au début du XXe siècle, l’expansion géographique de la marque commence avec l’ouverture d’une boutique à Londres en 1902, à l’occasion du couronnement du roi Edouard VII d’Angleterre. Celui-ci accorde à un brevet de fournisseur officiel en 1904, suivi par d’autres monarques tels que le roi Alphonse XIII d’Espagne et le roi Carlos 1er du Portugal en 1905. La marque séduit également des dirigeants du monde entier, notamment en Russie, au Siam, en Serbie et en Belgique.

Les Innovations

  • 1904 : Conception de la première montre-bracelet pour l’aviateur brésilien Alberto Santos-Dumont, avec un bracelet en cuir permettant un port au poignet.
  • 1909 : Ouverture d’une succursale à New York et dépôt du brevet de la boucle déployante pour montre-bracelet.
  • Années 1920 : Commercialisation de la montre-bracelet Santos inspirée du modèle de 1904, présentation de la première pendule mystérieuse (Modèle A) en 1912, et création du premier décor panthère sur une montre-bracelet ronde pour dame en onyx et pavage de diamants.
  • 1921 : Lancement de la montre Tank cintrée, inspirée des tanks alliés, qui devient un modèle emblématique de la marque.
  • Années 1930 : Création de la montre baguette en 1926, de la montre Tortue chronographe monopoussoir en 1928, et de la montre basculante en 1932. Dépôt du brevet pour la « monture invisible » en joaillerie en 1933, permettant de mettre en valeur les pierres précieuses.

Expansion internationale : Ouverture de boutiques à Monte-Carlo en 1935 et à Cannes en 1938.

Les Années d’Après-Guerre et la Consolidation du Succès :

  • 1947 : La maison célèbre son centième anniversaire.
  • Seconde moitié du XXe siècle : De nombreuses expositions à travers le monde (Paris, Pékin, New York, Londres, etc.) rendent hommage à l’univers et au savoir-faire.
  • Développement international : Ouverture de boutiques à Genève en 1969, Hong Kong en 1970, Munich en 1971, et d’autres destinations dans les années suivantes.
  • Lancement de modèles emblématiques : La Crashwatch en 1967, les montres en vermeil Les Must de , la montre Santos en or et acier en 1978, la montre Panthère en 1983, et la Collection Privée Paris de montres de haute horlogerie en 1998.

Les Récentes Innovations de :

  • 2001 : Lancement de la montre Roadster.
  • 2004 : Création des montres Santos 100, Santos Demoiselle et Santos-Dumont pour célébrer le centenaire de la montre Santos.
  • 2008 : Lancement de la Ballon bleu, avec un prix de départ de 4 000 euros pour le modèle en acier.
  • 2011 : Estimation de la production annuelle de montres à 500 000 pièces.
  • Virage horloger : En 2001, ouvre un site horloger et des ateliers en Suisse, avec l’objectif de concevoir des calibres entièrement en interne.
  • Succès du tourbillon : En 2009, devient le second vendeur de pièces à tourbillon, juste derrière .

Une Montre, Un must have : La Tank Française, la Sportive-Chic

Dans le cadre de la relance de ses best-sellers, sous la direction de Cyrille Vigneron, présente une nouvelle version de sa fameuse Tank Française, initialement lancée en 1996. Cette montre intemporelle et iconique revient avec des interprétations en acier ou en or, dont une version Large Model (LM) en acier avec calibre mécanique automatique. La Tank Française, tout comme la Pasha, est une montre idéale pour la vie de tous les jours, alliant chic et sport. Les prix débutent à 5.850 euros pour les modèles automatiques.

L’Histoire de la Tank Française

  • 1996 : La Tank Française est lancée sous la houlette d’Alain-Dominique Perrin, également à l’origine des Must. Cette déclinaison « sportive » de la Tank iconique de 1917 se distingue par son bracelet métallique en continuité parfaite avec le boîtier.
  • Caractéristiques : Chiffres romains, inscription , chemin de fer, aiguilles « glaive » en acier bleui, cadran guilloché et couronne surmontée d’un cabochon en saphir bleu.
  • Succès : La Tank Française séduit immédiatement et devient un best-seller de la marque pendant de nombreuses années, avec des versions en or, en or et acier, et en acier. Les modèles SM et MM étaient équipés de quartz, tandis que le modèle XL en acier disposait d’un calibre automatique.

La Nouvelle Tank Française

  • Design retravaillé : Le décroché entre le bracelet et le boîtier a disparu, et la couronne, plus petite et intégrée, confère un aspect plus « trapu » et sportif-chic.
  • Cadran : Les aiguilles glaive, les chiffres romains appliqués et le chemin de fer sont conservés, mais les cadrans ne sont plus guillochés. Ils sont désormais brossés, créant un contraste élégant.
  • Modèles : Les versions en or sont proposées en SM et MM avec quartz, tandis que les versions en acier SM, MM et LM offrent un choix entre quartz et automatique avec date à 3 heures.
  • Étanchéité : Les montres sont étanches à 30 mètres, mais une étanchéité à 100 mètres aurait été appréciée pour une sportive-chic.
  • Prix raisonnables : La nouvelle Tank Française devrait rencontrer un beau succès grâce à son design réussi et son positionnement prix attractif.

Un Film Élégant pour la Santos : Une Montre Née de l’Amitié et de l’Aviation

 

La Santos est une montre culte, lancée en 1978 au Bourget sous sa forme contemporaine. Octogonale ou carrée, elle est l’une des créations horlogères les plus remarquables du XXe siècle et un succès commercial indéniable. Dans les années 80, elle séduit à la fois les hommes et les femmes, devenant un symbole de puissance et de réussite.

L’Histoire de la Santos 

  • 1904 : La Santos est née de l’amitié entre l’aviateur brésilien Alberto Santos-Dumont et Louis . Santos-Dumont souhaitait pouvoir lire l’heure en plein vol, et créa ainsi l’une des premières montres-bracelets modernes.
  • Caractéristiques : La Santos se distingue par son mariage de l’or et de l’acier, la visibilité de ses vis en or, son style Art Déco, et ses attaches convergeant vers le bracelet.
  • Succès commercial : Santos-Dumont était une figure célèbre de la Belle Époque, et lorsqu’il apparut avec sa montre-bracelet, ses contemporains s’empressèrent de l’imiter.
  • Années 70-80 : La Santos séduit à la fois les hommes et les femmes, devenant un symbole de modernité et de réussite.

L’Évolution de la Santos :

  • 1978 : Lancement de la Santos contemporaine en or et acier au Bourget.
  • 1979 : Lancement à New York, avec une nuit de fête où offre une montre Santos au danseur Rudolph Noureïev.
  • Années 80 : Création de modèles extraplats, avec cadran bordeaux et bracelet en crocodile de la même couleur.
  • 1988 : Michael Douglas, alias Gordon Gekko dans « Wall Street », arbore une Santos carrée en or, symbolisant la puissance et le succès dans les affaires.
  • Années 90 : Expansion de la gamme Santos avec des modèles tels que la Santos-Dumont, la Santos Demoiselle, la Santos 100 et la Santos galbée.
  • 2004 : Centenaire de la Santos, avec de nouveaux modèles sportifs et élégants, ainsi qu’une version féminine.
  • 2011 : La production annuelle de montres est estimée à 500 000 pièces.

La Santos de est une montre intemporelle et emblématique, qui continue d’évoluer et de séduire de nouvelles générations d’amateurs.